Tableaux récapitulatifs sur la nouvelle fiscalité des assurances vie

L’imposition sur les gains en assurance vie en cas de retraits changera pour certains investisseurs dès 2018.

(…) Pour rappel, pendant la phase d’épargne, les gains en assurance vie ne sont pas taxables, mais supportent les prélèvements sociaux. La fiscalité s’applique aux retraits.

Voilà ce que serait, en l’état actuel de l’actualité, la fiscalité sur les assurances-vie.

Fiscalité des retraits en 2018 pour les épargnants possédant en assurance-vie moins de 150 000 euros pour une personne seule, moins de 300 000 euros pour les couples (tous contrats confondus).

Ancienneté du contrat Conditions d’imposition*
Moins de 4 ans Barème progressif de l’impôt ou PFL de 35% (+15,5% de prélèvements sociaux, soit 50,5%)
4 ans à 8 ans Barème progressif de l’impôt ou PFL de 15% (+15,5% de prélèvements sociaux, soit 30,5%)
Plus de 8 ans Barème progressif de l’impôt ou PFL de 7,5% (+15,5% de prélèvements sociaux, soit 23%)

* Après abattement de 4 600 € (célibataire) ou 9 200 € (couple) par an.

Fiscalité des retraits en 2018 pour les épargnants possédant en assurance-vie de plus de 150 000 euros pour une personne seule, plus de 300 000 euros pour les couples (tous contrats confondus).

Ancienneté du contrat Conditions d’imposition*
Moins de 4 ans Barème progressif de l’impôt ou prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%
4 ans à 8 ans Barème progressif de l’impôt ou prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%
Plus de 8 ans Barème progressif de l’impôt ou prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%

* Après abattement de 4 600 € (célibataire) ou 9 200 € (couple) par an.

Toute l'actualité