FIP OCEANIS 2017

4 RAISONS D’INVESTIR DANS LE FIP OCEANIS 2017

  1.  Une réduction d’impôt sur le revenu de 38% du montant souscrit lors de la souscription, ouverte à tous les contribuables français. En contrepartie d’un risque de perte en capital et d’un blocage des avoirs jusqu’au 31/12/2025 minimum et jusqu’au 31/12/2027 maximum sur décision de la Société de Gestion.
  1. Un investissement en soutien direct de l’économie en Outre-mer et de ses PME.
  1. L’expérience du pionnier du Capital Investissement en Outre-mer (88 M€ levés et 75 PME déjà accompagnées)* ; une équipe de gestion implantée à la Réunion.
  1. Une opportunité de diversification patrimoniale et une exonération d’impôt sur les plus-values éventuelles (soumises aux prélèvements sociaux).

BÉNÉFICIEZ D’UNE FISCALITÉ TRÈS AVANTAGEUSE

En contrepartie d’un risque de perte en capital et d’un blocage des avoirs jusqu’au 31/12/2025 minimum et jusqu’au 31/12/2027 maximum sur décision de la Société de Gestion, votre investissement permet de cumuler des avantages fiscaux pour les parts détenues jusqu’au 31 décembre de la 5ème année suivant celle de la souscription : oceanis
La réduction d’IR est cumulable avec celle des autres FIP et FCPI dans la limite du plafonnement des niches fiscales*.
Le traitement fiscal dépend de la situation personnelle de chaque souscripteur et peut donner lieu à toute modification ultérieure en cas d’évolution de la règlementation.
* Dans la limite de l’application du plafonnement global des avantages fiscaux à l’impôt sur le revenu de 10 000 € pour 2017 (ce plafond global étant susceptible d’être modifié).

De l’expertise d’une équipe d’investissement dédiée

  • Pionnier du Capital Investissement en Outre-mer intervenant sur la zone depuis 2001 et faisant figure de précurseur au travers de plusieurs fonds innovants (FCPR Alyseventure : 1er fonds professionnel dédié aux PME d’Outre-mer, FIP Néoveris Réunion 2005 : 1er et unique FIP dédié à la Réunion, FIP Néoveris Outre-mer 2011 : 1er FIP Outre-mer…).
  • 5 fonds lancés par ACG Management (2 FIP, 3 fonds professionnels) pour 68 M€ collectés, 2 fonds non professionnels lancés par OPI (filiale néo-calédonienne d’ACG Management à Nouméa) pour 20 M€ soit 88 M€ levés et gérés au total sur l’Outre-mer en 15 ans.
  • 75 entreprises déjà accompagnées sur l’Outre-mer.
  • Une équipe de gestion expérimentée, implantée localement au plus près des PME et des prescripteurs, avec :
  • Une présence soutenue depuis 5 ans, grâce à une équipe de 4 professionnels basée au coeur du territoire jugé à plus fort potentiel : La Réunion (bureau à St Denis).
  • Une équipe de gestion qui met son expérience des fonds professionnels au service des investisseurs particuliers du FIP.
Nos équipes sont susceptibles d’évoluer pendant la durée de vie du Fonds. Les informations indiquées ci-dessus sont à jour à la date d’agrément du Fonds.

  • NATURE JURIDIQUE : Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) Outre-mer
  • CODE ISIN : FR0013269065
  • SOCIÉTÉ DE GESTION : ACG Management
  • DÉPOSITAIRE : ODDO & CIE
  • DURÉE DE VIE DU FONDS : jusqu’au 21/12/2025 minimum et jusqu’au 31/12/2027 maximum sur décision de la Société de Gestion
  • VALEUR NOMINALE DE LA PART : 100 €
  • MONTANT MINIMUM DE SOUSCRIPTION : 1 000 € (10 parts)
  • DROITS D’ENTRÉE : 5% maximum du montant souscrit
  • PÉRIODE DE COMMERCIALISATION / SOUSCRIPTION : La commercialisation est ouverte à compter de l’agrément du Fonds dans la limite de 14 mois suivant sa création au titre de l’IR 2017 et de l’IR 2018.
  • FRÉQUENCE DE LA VALEUR LIQUIDATIVE : Semestrielle : 30 juin et 31 décembre de chaque année

STRATEGIE D’INVESTISSEMENT DU FIP OCEANIS 2017

Le FIP Océanis 2017 a pour vocation d’investir 70% minimum de ses actifs dans des PME qui exercent leurs activités exclusivement dans des établissements situés en Outre-mer, principalement à La Réunion et accessoirement à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Guyane, en Polynésie française ou aux Antilles françaises, en prenant uniquement des participations minoritaires dans le cadre d’opérations de capital développement ou de capital risque.
Le Fonds investira dans plusieurs secteurs d’activité afin de saisir les meilleures opportunités d’investissements selon l’analyse de l’équipe de gestion et dans le respect des contraintes sectorielles spécifiques aux FIP Outre-mer imposées par les dispositions fiscales (article 199 undecies B du CGI).
Le processus de sélection des entreprises composant le FIP Océanis 2017 s’appuiera sur une analyse tant qualitative que quantitative des perspectives de développement de chaque PME. Une attention particulière sera portée sur le projet de la PME et plus particulièrement sur :
oceanis2
La Société de Gestion réalisera les investissements sous forme de participations au capital (de type actions ordinaires ou de préférence), de titres donnant accès au capital (tels que des obligations convertibles en actions), et également d’avances en compte courant, instruments qui comportent tous des risques de perte en capital.
Le Fonds peut être amené à conclure des pactes d’actionnaires ou à souscrire des actions de préférence, susceptibles de plafonner le prix de cession des actions.
Il est précisé que le mécanisme de plafonnement n’a pas vocation à s’appliquer à tous les investissements et qu’il n’existe pas de seuil minimum de plafonnement.

Documents FCPI Neoveris Corse 2017

FACTEURS DE RISQUES

  • Risque de perte en capital : la performance du Fonds n’est pas garantie et le capital investi par le porteur peut ne pas lui être restitué.
  • Risque de faible liquidité : compte tenu des investissements en titres non cotés, le rachat de parts du Fonds n’est autorisé que dans trois cas exceptionnels (décès, invalidité ou licenciement).
  • Risque lié à la sélection des entreprises : les critères caractéristiques des PME corses sont restrictifs et induisent des risques (non développement, non rentabilité) pouvant se traduire par la diminution de la valeur du montant investi par le Fonds, voire une perte totale de l’investissement réalisé.
  • Risque de crédit : risque de perte d’une créance, lié aux investissements dans des actifs obligataires, monétaires ou diversifiés, du fait de la défaillance du débiteur à l’échéance fixée.
Les autres risques sont mentionnés à l’article 3.2 du règlement du FIP.